SAVELLE Lucien, Jacques [parfois orthographié SAVEL]

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 25 avril 1848 à Paris ; y demeurant, 26, rue du Génie (XIIIe arr., aujourd’hui rue du Tage) ; scieur de long ; communard.

Il était célibataire. Pendant le Siège de Paris et la Commune, il servit comme simple garde au 134e bataillon de la Garde nationale. À partir du 9 mai 1871, il fut employé dans le génie fédéré ; on l’arrêta au pont de Grenelle le 21 mai.

Condamné, le 30 avril 1872, par le 11e conseil de guerre, à un an de prison et dix ans de privation des droits civiques, il obtint la remise du reste de sa peine le 11 janvier 1873, la privation des droits civiques étant maintenue.

Son père, Joseph, Marin servit dans un bataillon fédéré et avait été blessé ; un de ses frères, Louis, Jacques, Hippolyte fut arrêté puis relâché, son autre frère Antoine Savelle fut condamné à cinq ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70717, notice SAVELLE Lucien, Jacques [parfois orthographié SAVEL] par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 août 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Paris, D2R4 106. ― Arch. Nat., BB 24/777. ― Arch. Min. Guerre, GR 8 J 317 (668).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément