SERBOUCE Benoit, Auguste

Né le 21 août 1834 à Fleurey-sur-Ouche (Côte-d’Or) ; menuisier ; adhérent de l’AIT à Paris ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père d’un enfant. « La compagnie [à laquelle il appartint pendant le Siège] était composée de membres de l’Internationale. Il est donc probable que lui-même faisait partie de cette société, bien qu’il soutienne le contraire ». La supposition du rapporteur est juste et Serbouce, qui habitait, 12, rue de la Maison-Blanche, XIIIe arr., appartenait à la section de cet arr. (cf. Dict., t. IV, p. 68).
Serbouce, ancien militaire, avait servi quatorze ans dans le 10e régiment d’artillerie montée. Libéré, il habita Paris et entra comme menuisier dans les ateliers de Constant Say, industriel. Le 10 octobre 1866, il fut condamné à un mois de prison pour abus de confiance.
Pendant le Siège, il fut capitaine en second dans le corps franc dit Canonniers volontaires auxiliaires. Licencié le 15 mars 1871, ce corps se reconstitua aussitôt après le 18 et Serbouce fut élu « à l’unanimité capitaine commandant ». Il occupa le fort de Bicêtre où « il déploya une grande activité et fit preuve d’une certaine intelligence militaire dans l’exercice de son commandement. Il maintint quelque discipline parmi ses hommes. les encouragea par son énergie et soutint sur ce point la résistance depuis le 9 avril jusqu’au 24 mai ». Le 25, il sortit du fort malgré Léo Melliet et invita ses hommes à se retirer chez eux, ce qu’il fit lui-même. Il fut arrêté le 28 juin.
Le 9e conseil de guerre le condamna, le 11 octobre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine commuée le 12 novembre 1873 en déportation simple. Il était arrivé à Nouméa le 2 novembre 1872, il fut gracié le 26 avril 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70934, notice SERBOUCE Benoit, Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/731, n° 4995. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément