SIMON Antoine

Né le 13 septembre 1834 à Roanne (Loire) ; ouvrier menuisier ; domicilié à Paris, 43 rue des Panoyaux (XXe arr.) ; communard.

Antoine Simon fut élu sergent dans la 2e puis dans la 5e compagnie du 208e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris ; il continua de servir après le 18 mars 1871 et fut élu capitaine. Il alla avec sa compagnie au fort de Vanves, à la caserne du quai d’Orsay, à la Bourse, à Ménilmontant puis à la caserne du prince Eugène le 14 mai. Après l’entrée des Versaillais dans Paris, il resta chaussée de Ménilmontant jusqu’au 27 mai, puis il renvoya ses hommes et réussit à sortir de Paris.
Il se rendit dans sa famille à Roanne puis il alla chercher du travail à Genève (Suisse) et en revenant, il fut arrêté à Bellegarde dans l’Ain. Il fut acquitté par le 20e conseil de guerre le 6 mars 1873. Il n’en jugea pas moins préférable de s’exiler en Belgique. Son installation à Bruxelles fut officiellement enregistrée à la date du 29 janvier 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71056, notice SIMON Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 avril 2022.

SOURCES : Arch. Paris, D2R4 40. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 441 (694). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot et de P.-H. Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément