THÉRY (LE) Auguste, Marie

Né le 12 septembre 1851 à Rospez (Côtes-du-Nord) ; charretier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Simple garde au 138e bataillon fédéré, il fut blessé, le 25 mai 1871, à la barricade de la rue Sedaine (XIe arr.).
Il fut condamné, le 5 juin 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et arriva à Nouméa le 9 août 1874. Il vit sa peine commuée le 24 juin 1876 en cinq ans de bannissement ; il rentra par le Navarin en 1877 et obtint la remise du reste de sa condamnation le 15 janvier 1879. En Suisse, il travailla chez un marchand de charbons à la Chise (commune de Plainpalais).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71638, notice THÉRY (LE) Auguste, Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/799 et H colonies 89. — Arch. fédérales Berne (le nom est orthographié Léthery). — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément