WORTMENGER Philippe

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 27 mars 1828 à Luxembourg (Grand-Duché de Luxembourg) ; tourneur en cannes et en pipes ; domicilié 21, rue Geoffroy-Langevin (Paris, IVe arr.) ; communard.

Marié à une couturière, Philippe Wortmenger arriva à Paris en 1851. Pendant le Siège de Paris, il s’engagea comme garde dans la 3e compagnie du 162e bataillon de la Garde nationale et combattit à Buzenval et Montretout le 19 janvier 1871. Il continua de servir après le 18 mars 1871 et, le 2 avril, il était avec sa compagnie à Vanves. Il fut arrêté au Petit-Vanves le 10 mai et détenu à Saint-Germain-en-Laye.
Condamné le 15 avril 1872, par le 7e conseil de guerre, à dix ans de bannissement, il fut expulsé le 16 mai ; il obtint sa grâce le 29 mai 1879 sous condition d’expulsion. Il n’avait encouru, antérieurement, aucune condamnation.
Voir Wortminger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73069, notice WORTMENGER Philippe par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 décembre 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Paris, D2R4 116. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 7e conseil 251 (455). — Arch. Nat., BB 24/867, n° 8513 S 7. — L’Industriel de Saint-Germain-en-Laye, 20 avril 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément