HENNEQUEZ André, Christian

Par Jean-Pierre Besse

Né le 22 septembre 1919 à Corbie (Somme) , mort le 30 août 2008 à Warloy-Baillon (Somme) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste CFTC puis CFTC maintenue de la Somme, secrétaire général de l’UD-CFTC de la Somme (1951-1963), membre du conseil confédéral de la CFTC, membre du bureau de la Fédération nationale de la métallurgie CFTC.

Fils d’un commerçant, André Hennequez obtint le certificat d’études primaires puis un CAP de tourneur sur métaux. Avant la Seconde Guerre mondiale, il militait à la JOC et adhéra en janvier 1936 à la CFTC.

Domicilié après la guerre à Albert (Somme), André Hennequez fut élu administrateur de la caisse primaire de Sécurité sociale de la Somme en juin 1950 et en 1951 accéda au secrétariat général de l’UD-CFTC.

André Hennequez fut également candidat aux élections municipales à Albert, en 1953, en dix-septième position (sur 23) sur la liste radicale-socialiste « d’union républicaine et sociale pour la prospérité d’Albert », conduite par André Liné et Henry Potez, fondateur de la société d’aviations implantée à Méaulte. La liste arrivait en tête (11 élus), mais André Hennequez ne fut pas élu.

Militant dans la puissante Fédération de la Métallurgie André Hennequez fut membre du bureau national de cette fédération et membre du conseil confédéral de la CFTC.

Secrétaire du conseil d’administration de la caisse primaire de Sécurité sociale de la Somme en 1957-1958, il fut élu président en mars 1958, battant le candidat de la CGT Maurice Boucher, et occupa cette fonction pendant un an. Il retrouva par la suite le poste de secrétaire.

André Hennequez assista à tous les congrès nationaux de la CFTC de 1955 à 1965 et dirigea l’Union départementale jusqu’en 1963. L’UD-CFTC comptait alors 2 749 adhérents. Jusqu’en 1963, André Hennequez fut également le gérant de l’organe bimensuel de l’UD-CFTC, Le lien syndical, créé en 1954. Au moment de la scission, André Hennequez resta à la CFTC contrairement à Paul Trouillet*, son ancien secrétaire adjoint qui lui avait succédé à la tête de la CFTC, qui prit lui la direction de la CFDT.

Secrétaire puis président de l’URSSAF à partir de 1962, membre de la commission administrative de l’hôpital d’Albert (Somme) dans les années 1960, André Hennequez depuis sa retraite milite dans les associations d’aide aux personnes âgées.

Chevalier du Mérite social, installé à Warloy-Baillon, il était aussi (en 1999) président départemental des retraités CFTC.

Marié à une première fois à Senlis-le-Sec (Somme) en novembre 1938, il se remaria à Albert en octobre 1949 avec Christiane, Renée Dellieux. André Hennequez eut trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73429, notice HENNEQUEZ André, Christian par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 août 2009, dernière modification le 5 octobre 2010.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Le Courrier picard, 1945-1995. — Franck Georgi, L’Invention de la CFDT,1957-1970, Éditions de l’Atelier, 1995. — Notes de Julien Cahon. — Renseignements fournis par l’intéressé. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément