TAYLOR John

Né en septembre 1805 dans le Ayrshire, Ecosse ; mort le 4 décembre 1842 à Larne, Irlande ; chartiste.

Né dans une famille de propriétaires terriens, John Taylor fait d’excellentes études, se spécialise en médecine et devient médecin de la marine. Très jeune, il manifeste des idées politiques avancées. Vers le milieu des années 1820, Taylor s’associe avec les républicains français et sans doute fait-il de la prison en France. Il est probable qu’il consacre une partie importante de sa fortune à soutenir les Grecs dans leur guerre d’indépendance contre les Turcs.

En 1832, Taylor se présente à Ayr comme candidat radical aux élections législatives. Deux fois battu, il abandonne la lutte électorale et se lance dans le journalisme radical. En 1837, il apporte un ardent soutien aux fileurs de coton de Glasgow en grève et s’engage en 1838 dans le mouvement chartiste. En particulier, il accompagne Feargus O’Connor* dans sa tournée dans l’Ouest de l’Ecosse. En 1839 Taylor est élu à la Convention chartiste et on le baptise le « Mirabeau » du chartisme. Mais son rôle dans le chartisme écossais s’arrête là, car il se lie de plus en plus étroitement à George Julian Harney*, les deux hommes se faisant les champions de la « force physique » à l’intérieur du mouvement. Toutefois on remarque un net contraste entre la modération de Taylor au cours des débats de la Convention et la violence enflammée de ses diatribes au-dehors. Peu après les émeutes de Birmingham (juillet 1839), il est arrêté, mais relâché sous caution. Tout au long de l’agitation de la fin de l’été et de l’automne, il semble bien qu’il ait trempé dans des tentatives de soulèvement, mais l’épisode est loin d’être éclairci. Arrêté de nouveau en novembre 1839, Taylor est remis en liberté provisoire. A partir de janvier 1840, sa santé se détériore et il meurt d’épuisement deux ans plus tard.

En 1858, les radicaux d’Ayr élevèrent une statue à sa mémoire dans le cimetière de Wallacetown, Ayr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75859, notice TAYLOR John, version mise en ligne le 11 janvier 2010, dernière modification le 11 janvier 2010.

ŒUVRE : Letters on the Ballot (Écrits sur le mode de scrutin), Glasgow, 1838. — The Corning Revolution (La révolution à venir), Carlisle, 1840. — Christian Lyrics (Poèmes chrétiens), Dublin, 1851.

BIBLIOGRAPHIE : R.G. Gammage, History of the Chartist Movement, Newcastle, 1894. — [Chartist Studies, A. Briggs éd., Londres, 1959. — A. Wilson, The Chartist Movement in Scotland, Manchester, 1970. — J. Epstein, The Lion of Freedom : F. O’Connor and the Chartist Movement, 1832-1842, Londres, 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément