POIROT Joseph

Cheminot ; socialiste SFIO de Meurthe-et-Moselle puis des Vosges.

Chef de train à la Compagnie de l’Est et secrétaire de la section socialiste de Blainville-Damelevières (Meurthe-et-Moselle) de 1931 à octobre 1938, Joseph Poirot, membre de la commission exécutive de la Fédération de Meurthe-et-Moselle à partir de 1933, fut élu conseiller municipal de sa commune en 1935. Il devint secrétaire fédéral adjoint chargé du secteur de Lunéville à partir de décembre 1936. Il fut candidat socialiste aux élections cantonales de 1931, 1934 et 1937 dans le canton de Bayon. Aux élections législatives de 1936 dans l’arrondissement de Lunéville, il recueillit 2 843 voix sur 24 175 inscrits. Il fut élu conseiller municipal de Damelevières en 1935, commune qu’il quitta en 1938 pour aller s’installer dans les Vosges. Il fut délégué aux congrès nationaux de Marseille (1937) et de Royan (1938).
Chef de train à la gare d’Épinal (Vosges), Joseph Poirot fut membre du Comité de Libération SNCF d’Épinal, au titre du Parti socialiste SFIO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7641, notice POIROT Joseph, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 mars 2017.

SOURCES : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, 3 M 95. — Arch. Fédération CGT des cheminots. — J.-M. Moine, Le Mouvement socialiste en Meurthe-et-Moselle sous la Troisième République, MM, Nancy, 1972. — Le Populaire de l’Est, 1931-1938. — Notes de Jean-Pierre Bonnet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément