JOUVE Jean, Charles

Par Gilles Vergnon

Né le 3 novembre 1915 à Dieulefit (Drôme), mort le 21 août 1998 à Dieulefit ; entrepreneur en travaux publics ; militant socialiste ; résistant ; maire de Dieulefit (1955-1977).

Fils unique de Justin Jouve, maire socialiste de Dieulefit de 1935 à 1941, Jean Jouve, adhérent à la SFIO en février 1939, fut mobilisé en septembre 1939 puis participa activement à la Résistance dans le secteur de Dieulefit. Partie prenante d’un noyau qui se réunit dès 1942 à Poët-Laval avec le pasteur Debu-Bridel, actif en 1943 dans le soutien aux réfractaires et aux maquis, il participa aussi en 1944 au réseau « Pougnon-Richard » rattaché au BCRA. Membre en 1944 du Comité local de Libération, il fut conseiller municipal de 1945 à 1955 sous les mandats de Frédéric Duffau (1945-1947) puis Paul Arcens (1947-1955). Suite à la démission de ce dernier, et à la tenue d’un scrutin partiel les 21 et 28 août 1955, Jean Jouve, conduisant une « liste d’union républicaine » fut élu maire de la commune. Il exerça ses fonctions jusqu’en mars 1977, date à laquelle il déclara ne pas se représenter au fauteuil de maire. Ses mandats furent marqués par d’importants travaux d’équipement (électrification et adduction d’eau, construction de HLM, de la piscine et du camping municipal, d’un groupe scolaire) et par le jumelage, en 1974, avec la ville allemande de Lich. Il fut membre, de 1961 à 1968, du bureau fédéral du PS-SFIO, puis en 1969-1970 de la commission exécutive fédérale du « Nouveau parti socialiste » d’Alain Savary. Il participa activement à l’association régionaliste Glena Dou Jabrou.

Marié le 14 septembre 1940 avec Suzanne Coste, ils eurent trois enfants. Une stèle à sa mémoire fut inaugurée, en 1999, place de l’Europe, à Dieulefit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76477, notice JOUVE Jean, Charles par Gilles Vergnon, version mise en ligne le 1er mars 2010, dernière modification le 16 juillet 2011.

Par Gilles Vergnon

SOURCES : Arch. mun. de Dieulefit. — Renseignements donnés par la famille. — Presse locale. — Sandrine Suchon, Résistance et liberté. Dieulefit 1940-1944, Die, 1994. — Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme 1940-1944, thèse, Université Paris IV, novembre 2001.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément