FAY Théophile

Par Yves Lequin

Né à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 septembre 1857 ; ouvrier mégissier (?) ;syndicaliste et socialiste de l’Isère.

Th. Fay était, dans les années 1895-1896, un des principaux dirigeants du POF à Grenoble (Isère) ; en juin et juillet 1895, il joua un rôle de premier plan dans l’agitation de la mégisserie, vite étendue aux localités voisines et devint le plus proche collaborateur de P. Béraud, le secrétaire guesdiste de la Bourse du Travail. Membre du Comité fédéral du POF, il fut délégué en 1898 à son seizième congrès national, à Montluçon ; en 1899, il représenta, outre la coopérative grenobloise de la « Maison du Peuple », quatre groupes de l’Isère au congrès général des organisations socialistes françaises, à Paris, salle Japy, avant de participer, en 1900, à celui de la salle Wagram et au dix-huitième congrès du POF, à Ivry. Mais, au même moment, les éléments socialistes perdaient peu à peu pied, à la Bourse, devant la poussée syndicaliste-révolutionnaire : Béraud dut abandonner le secrétariat, et Fay fut désigné pour le remplacer, à titre provisoire. Il représenta la Bourse de Grenoble au IXe congrès de la Fédération nationale des Bourses du Travail de France et des colonies tenu à Nice (Alpes-Maritimes) du 17 au 21 septembre 1901 et au Xe congrès tenu à Alger du 15 au 18 septembre 1902.
Il assista également au XIVe congrès national corporatif — 8e de la CGT — et à la conférence des Bourses du Travail tenus à Bourges du 12 au 20 septembre 1904 comme représentant de divers syndicats de Grenoble et au XVIIIe congrès, Le Havre septembre 1912, où il représentait les Bourses du Travail de Commentry (Allier) et de Vienne (Isère). Contre V. Renard, il déclara à ce dernier congrès : « la CGT n’est ni antipoliticienne, ni politicienne ; elle ignore le Parti socialiste et c’est son droit » (cf. c. rendu, p. 54).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86786, notice FAY Théophile par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Dép. Isère, 52 M 76 et 55 M 2. — Comptes rendus de congrès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément