FOURNIER E

Par Justinien Raymond

Horloger à Montereau, E. Fournier fut un des premiers militants socialistes de Seine-et-Marne. Candidat aux élections législatives de 1893 dans l’arr. de Fontainebleau, il recueillit 400 voix sur 20 000 votants. Aux élections municipales de 1896, à Montereau, il arriva en tête de quatre candidats socialistes avec 437 voix. À une élection partielle en 1897, il entra à l’Hôtel de Ville porté par 615 suffrages, l’autre candidat socialiste élu, Pagnaud, en recueillant 526. Boycotté dans son commerce d’horlogerie, Fournier dut quitter Montereau en 1898. Mais il ne cessa pas de militer en Seine-et-Marne où, candidat à Provins aux élections législatives de 1914, il obtint 3 100 voix. Après le congrès de Tours (décembre 1920), E. Fournier passa au Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article86995, notice FOURNIER E par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, op. cit., pp. 510, 511, 523. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 319.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément