SOLER François, André, Jean

Par Jean Sagnes

Né le 10 novembre 1879 à Corneilla-de-Conflent (Pyrénées-Orientales) ; employé des chemins de fer ; révoqué en 1920 ; militant socialiste ; conseiller municipal de Béziers (Hérault).

Fils d’un cultivateur, François Soler, employé des chemins de fer à la Compagnie du Midi à Béziers, fut révoqué en 1920 à la suite de la grande grève des cheminots et devint ouvrier métallurgiste chez Fouga.
Socialiste SFIO, il fut élu conseiller municipal de Béziers le 13 janvier 1924 lors d’une élection partielle et réélu en 1929 sur une liste du Cartel des gauches dirigée par un radical. Il devint alors premier adjoint au maire. Réélu en 1935 au conseil municipal, il conserva ses fonctions d’adjoint, mais, entre-temps, son appartenance politique s’était modifiée. En 1929, il avait, pour être élu, bravé la discipline de parti et avait été exclu de la SFIO en février 1930. En décembre 1933, il passa au PSDF dont il devint secrétaire fédéral adjoint le 13 mai 1934.
François Soler fut réintégré à la Compagnie du Midi comme mécanicien en mai 1934.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8731, notice SOLER François, André, Jean par Jean Sagnes, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 13 avril 2017.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Com. Béziers, 1 K. — Le Languedoc socialiste, 1924-1939.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément