TEXIER François

Par Jean Sagnes

Né le 11 février 1888 à Béziers (Hérault), mort le 8 juillet 1962 à Béziers ; cheminot ; ouvrier camionneur ; militant syndicaliste CGT ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal de Béziers et adjoint au maire.

Fils d’un ferblantier, François Texier, ouvrier camionneur, était secrétaire du syndicat des chemins de fer de Béziers en 1919. Militant socialiste SFIO, il fut secrétaire de la section de Béziers en 1922-1923 et membre du conseil fédéral en 1923. Il s’opposait alors aux parlementaires du parti, Édouard Barthe, Jean Félix et Camille Reboul* qui étaient favorables à la participation ministérielle. Lors d’une élection municipale partielle en décembre 1923, il fut élu conseiller municipal de Béziers et devint adjoint au maire. Du 25 mai 1924 au 9 août 1925, il fut secrétaire général de la Fédération socialiste SFIO. En 1936, il était membre du bureau du syndicat CGT de l’usine Fouga où il travaillait.
En août-septembre 1944, François Texier devint secrétaire du comité de Libération de l’usine. Par la suite, il fut secrétaire adjoint du syndicat. Il était, à la Libération, assez proche du Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8941, notice TEXIER François par Jean Sagnes, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 juin 2012.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Com. Béziers, série K. — Le Languedoc socialiste, 1923-1925. — Le Travailleur du Languedoc, 1936. — Témoignages de Ch. Gibert et F. Montagné.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément