ASCOLI Philippe

Par Jacques Girault

Né le 13 juillet 1897 à Speloncato (Corse), mort le 8 mai 1963 à Speloncato ; facteur à Toulon (Var) ; militant syndicaliste (CGT).

Fils d’un cordonnier, Philippe Ascoli, facteur des PTT à Toulon, était le secrétaire adjoint du cartel CGT des Services publics qui se reconstitua en septembre 1932. Socialiste SFIO, il était le vice-président du comité central électoral de la première circonscription de Toulon lors de l’élection législative de mai 1932.
Comme secrétaire du syndicat CGT des agents des PTT, il fut au cœur des actions intersyndicales en 1933-1934. Lors de la scission dans la SFIO à la fin de 1933, il resta membre de la SFIO et habitait alors le quartier du Mourillon. Il participa fin 1934-début 1935 aux négociations entre la CGT et la CGTU sur le plan local. À la fin de 1935, il fut le premier secrétaire du syndicat unique des agents des PTT. Le 14 mai 1935, il fut élu membre de la commission exécutive du syndicat des employés des PTT (facteurs), section du Var. La police signalait qu’il adhérait à la Légion en 1941.

Un Ascoli était, en janvier 1920, secrétaire du syndicat des manœuvres de la Marine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article91214, notice ASCOLI Philippe par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 22 février 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 4 M 46, 47, 54 ; 3 Z 4 31, 16 8. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément