BESSON Marc, Jean

Par Maurice Moissonnier

Né le 11 juin 1908 à Valence (Drôme) ; mort à Privas (Ardèche) le 5 janvier 1991 ; cheminot à Lyon (Rhône), militant socialiste et syndicaliste confédéré devenu communiste après la Seconde Guerre mondiale ; conseiller municipal de Lyon.

Fils d’un cheminot, militant du Parti socialiste SFIO, Marc Besson fit ses études à l’École supérieure et professionnelle d’Aubenas (Ardèche). Il se maria au Touzin (Ardèche) le 25 avril 1931. Au lendemain de son service militaire, il adhéra au Parti socialiste SFIO et, en 1936, alors qu’il travaillait comme comptable à l’usine des chaux et ciments de Fos-sur-Mer, il fonda une section syndicale CGT.
En 1937, il entra à la SNCF et adhéra au syndicat CGT des Cheminots de Lyon. Pendant l’Occupation, il participa à la Résistance et, en 1945 s’affirma, au sein de la Fédération socialiste du Rhône, partisan convaincu de l’unité avec les communistes. En novembre 1947, pour protester contre la politique poursuivie par les dirigeants socialistes, il démissionna et adhéra au Parti communiste. Il avait accepté, le mois précédent, de figurer sur la liste municipale d’union ouvrière et démocratique présentée par le PC et avait été élu. Il conserva son mandat de conseil municipal jusqu’au 8 mars 1959. Il fut en outre candidat au conseil général en octobre 1951 puis en avril 1958, dans le premier canton de Lyon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article917, notice BESSON Marc, Jean par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 mars 2012.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Le Progrès, octobre 1947. — Fiche biographique remplie par l’intéressé. — Renseignements fournis par la mairie de Lyon le 21 octobre 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément