GENDRAU Pierre ou GENDREAU Pierre

Par Jean-Luc Pinol

Militant syndicaliste de la Seine.

Membre du syndicat du Bâtiment de la Seine, Gendreau fut, en janvier 1921, secrétaire du sous-comité fédéral des syndicats révolutionnaires du Bâtiment. Ce sous-comité regroupait de nombreux syndicats de la 18e région fédérale (Région parisienne). Le bureau du sous-comité comprenait, outre Gendrau, Vuistaz, secrétaire adjoint et Julien, trésorier.

Animateur de la minorité de la Fédération du Bâtiment, il proposa, en mars 1921, de modifier les statuts fédéraux afin que les « fonctionnaires syndicaux » ne fussent rééligibles que deux ans après la fin de leur mandat ; ainsi seraient écartés les « fromagistes ».

Après la scission syndicale, Gendrau fut membre de la Fédération unitaire du Bâtiment. En 1927, il fut élu membre de la commission exécutive fédérale (voir Bonnieux*). En 1928, il était secrétaire du syndicat unitaire des maçons et aides de Paris. Le bureau syndical comprenait, outre Gendrau, Roux Marcellin, Guillemin Henri, Pre François et Guillemin Georges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92752, notice GENDRAU Pierre ou GENDREAU Pierre par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. Nat. F7/13651 et F7/13652. — Compte rendu du congrès de 1927.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément