GLAND Paul

Par Claude Pennetier

Militant syndicaliste CGTU et membre du Parti communiste.

Fils d’un coiffeur installé à son compte et d’une couturière, Paul Gland alla à l’école jusqu’à l’âge de treize ans puis entra comme apprenti coiffeur chez un petit patron. Il travailla quelque temps chez son père (dans quelle localité ?) avant de partir pour Paris à l’âge de seize ans. En 1925, la campagne contre la guerre du Maroc le sensibilisa à la politique : il fréquenta les meetings, participa aux manifestations. L’année suivante, la grève des ouvriers coiffeurs provoqua son engagement dans le mouvement ouvrier. À Pâques 1926, les coiffeurs de la CGTU animèrent une grève de six semaines. À la fin du mouvement, Gland ne fut pas réembauché. Il adhéra aussitôt à la CGTU puis au Parti communiste en novembre.

Paul Gland partit au régiment en 1927 et se maria avec Marie-Louise Gland, soudeuse, à son retour, en 1929. Il travaillait, logeait et militait dans le XVe arr. mais, en 1931, il trouva un logement à Malakoff (Seine). Gland ne participa à la vie politique locale qu’à partir de 1934. Au chômage, il fit la connaissance de René Sentuc* qui lui demanda d’animer le Comité des chômeurs de Malakoff. En 1935, il trouva de l’embauche à la TSF à Montrouge où il s’occupa du syndicat.

On le retrouve en 1949, avec son épouse, témoins d’André Bailly* au mariage célébré à Clichy-la-Garenne

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article93502, notice GLAND Paul par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Renseignements recueillis par Barnaud. — Dossier André Bailly, acien élève de l’Ecole léniniste internationale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément