BARON René, Albert

Par Jean-Jacques Doré

Né le 1er juin 1891 à Nointôt (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste ; communiste.

Secrétaire du tout jeune syndicat unitaire (CGTU) des Métaux de Bolbec (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), René Baron, en étroite collaboration avec l’Union locale du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), dirigea la grève des métallos de Bolbec en 1922. Comme le grand mouvement du Havre, la grève fut un échec et le syndicat s’éteignit aussi vite. Baron n’en fut pas moins inscrit au carnet B de la Seine-Inférieure le 7 février 1923 pour son appartenance au Parti communiste.

Demeurant toujours à Bolbec, Baron fut poursuivi le 7 juillet 1931 devant le tribunal correctionnel du Havre pour entraves à l’exercice du culte et coups et blessures sur la personne du Suisse de l’église Saint-Michel de Bolbec. Il fut condamné à 25 F d’amende pour coups mais fut acquitté du chef d’entraves à l’exercice du culte.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98140, notice BARON René, Albert par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 6 août 2020, dernière modification le 6 août 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13041, Le Havre, 9 juillet 1931. — Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 285 Carnet B, 2 Z 157.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément