DELAPORTE Lucien, Jules, Eugène

Par Jean-Jacques Doré

Né le 8 août 1871 au Havre (Seine-Inférieure-Seine-Maritime), où il est mort le 15 novembre 1929 ; ouvrier couvreur du Havre ; secrétaire des Couvreurs (syndicat puis section) de 1905 à 1914, puis de 1917 à 1920.

Fils d’un commis, Lucien Delaporte, qui était, au moins depuis 1905, secrétaire du syndicat des Couvreurs du Havre, affilié à la CGT, fut délégué à la Bourse du Travail à partir de 1906. En décembre 1908, il fut, avec Henri Vallin, l’un des fondateurs du syndicat général du Bâtiment qui regroupa six organisations (les Maçons, les Couvreurs, les Terrassiers, les Peintres, les Serruriers et les Tailleurs de pierres). Il fut réélu secrétaire de sa section jusqu’en 1914.

Non mobilisable, il participa à la renaissance de la vie syndicale au Havre, au secrétariat de la section des Couvreurs de 1917 à 1920. De tendance modérée, il n’en conduisit pas moins une grève d’un mois fin 1918. Les 110 ouvriers qui composaient la section obtinrent 1,35 F de l’heure (ils demandaient 1,80 F).

En 1920, lorsque Émile Alliet, le secrétaire minoritaire de la section des Peintres évinça Jules Leroux de la direction du syndicat général du Bâtiment, il choisit de démissionner alors qu’il avait été plébiscité par ses mandants.

Lucien Delaporte s’était marié avec Marie Flamand le 7 février 1898 au Havre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article108909, notice DELAPORTE Lucien, Jules, Eugène par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 17 mai 2020, dernière modification le 17 mai 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13619, rapport du 7 décembre 1918 — Arch. dép. Seine-Maritime 10 MP 1408 Bureaux syndicaux 1918-1919, 4 MP 1810 réunions syndicales au Havre 1919-1925, 4 MP 1410 Réunions et conférences 1914-1918 — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément