DOUX Charles, Marius

Par Jacques Girault

Né le 26 juin 1891 à Toulon (Var), fils d’un journalier, originaire des Arcs (Var) Doux, maçon, ancien combattant, se maria à La Garde (Var) en juin 1919. Il devint conseiller municipal de La Garde, lors de l’élection partielle, sur la liste « républicaine et socialiste », avec 427 voix sur 490 inscrits. Il fut réélu le 5 mai 1935, sur la liste « socialiste et d’intérêt local », dirigée par le socialiste SFIO, Zunino* avec 548 voix. Il était membre de la commission des travaux et des chemins. Le 12 avril 1941, il démissionnait avec d’autres élus.

À la Libération, dans la délégation municipale, il était délégué aux dommages de guerre et membre de la commission des travaux. Il resta par la suite membre de la SFIO dont la section avait été reconstituée à la fin de 1948. Il figurait sur la liste d’Union républicaine aux élections municipales de 1953 conduite par Edmond Charlois. Il mourut à La Garde, le 12 avril 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article110649, notice DOUX Charles, Marius par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 32 3 ; 2 M 7 35 2 ; 3 Z 4 19. — Arch. Com. La Garde. — Sources orales : M.-S. Liberace.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément