FELSENBERG

Militant socialiste puis communiste à Paris

Felsenberg était en février 1919 le secrétaire-adjoint de la section SFIO du IIe arr. de Paris. Il habitait alors au 18, rue Feydeau. Le 15 mars, il devint secrétaire de sa section.
En 1919, il était aussi le trésorier de l’École socialiste marxiste, créée par Charles Rappoport.
En avril 1920, il fut élu à la commission exécutive de la Fédération socialiste de la Seine, sur la liste du Comité de la IIIe Internationale.
Passé à la 9e section de Paris, il fut en novembre 1920 un des 294 signataires de la motion d’adhésion à la IIIe Internationale (Comité de la IIIe Internationale et démissionnaires du Comité de la reconstruction), dite motion Loriot*-Souvarine* ou Cachin*-Frossard*, présentée au congrès national de Tours (25-30 décembre 1920).
Au début de l’année 1921, il était membre de la commission exécutive de la Fédération communiste de la Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article112999, notice FELSENBERG, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2019.

SOURCES : Le Populaire, 2 février et 21 mars 1919. — L’Humanité, 26 juillet 1919, 6 et 13 avril 1920, 15 novembre 1920, 20 mars 1921. — Le Congrès de Tours : Édition critique, op. cit. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément