MAYER Henri

Né le 12 décembre 1879 à Paris, typographe, coopérateur, radical socialiste.

Fils d’un Alsacien engagé volontaire en 1870, qui resta en France après la guerre, Henri Mayer obtint le Certificat d’études primaires en 1892 avec la mention très bien. Il entra à l’école professionnelle « La Lanterne », en sortit premier et se fit engager comme metteur en pages par un typographe. D’octobre 1898 à novembre 1900, il créa et dirigea une commandite d’ateliers dans la Société des imprimeries techniques à Paris (XVIIe arr.) En juillet 1905, il créa une imprimerie coopérative à Viroflay (Seine-et-Oise) qui connut au début des difficultés matérielles et financières.

Dès 1920, Mayer participa à la création, à Viroflay, d’une section de l’Union des coopérateurs de l’Ile-de-France et Orléanais. De 1925 à 1935, il fut président du groupe culturel et de loisirs de cette section coopérative. De 1919 à 1932, il fit partie du conseil d’administration de la chambre consultative des Associations ouvrières de production.

Il adhéra en 1920 au Parti radical-socialiste et devint membre de son comité départemental. Candidat aux élections municipales de Viroflay en 1922, il fut élu conseiller et siégea jusqu’en 1925.

Mayer assura la vice-présidence puis la présidence de la section à Viroflay de la Fédération nationale des Combattants républicains de 1930 à 1950. Il appartint aussi à la section locale de la Ligue des droits de l’Homme de 1920 à 1940.

Il fut le fondateur et l’animateur d’un cercle musical « La Cécilia » de Viroflay de 1935 à 1939.

Henri Mayer mourut le 17 juillet 1969 à Viroflay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121331, notice MAYER Henri , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 13 juin 2020.

SOURCE : Réponse à un questionnaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément