MORGAND Eugène

Né le 9 août 1887 à Paray-sous-Briailles (Allier), mort le 22 juin 1981 à Bézénet (Allier) ; instituteur ; militant syndicaliste.

Fils d’un sabotier et d’une institutrice communale, Eugène Morgand devint lui-même instituteur et fut reçu au certificat d’aptitude pédagogique en 1908. Réformé antérieurement à 1914, il fut mobilisé le 23 février 1915 et démobilisé le 24 avril 1919. Blessé, il avait été cité.

En juin 1919, Eugène Morgand fut l’un des fondateurs du Syndicat des membres de l’enseignement de l’Allier et son secrétaire. Instituteur en 1921 à Villebret, marié et père de deux enfants, il fut convoqué le 16 novembre à Moulins par l’inspecteur d’académie et interrogé sur son éventuelle adhésion à la IIIe Internationale. Eugène Morgand déclara ne pas être adhérent et ne s’être livré "à aucun acte de propagande bolcheviste".

Marié en 1910 au Mointet (Allier) et en 1950 à Bézénet, il mourut dans cette dernière ville .

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article123154, notice MORGAND Eugène , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 21 avril 2021.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13745. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément