PERRIER Louis, Fernand

Par Jean Maitron

Né le 4 août 1898 à Lézan (Gard), mort le 16 novembre 1971 à Lézan ; employé dans l’alimetaton puis dans la commune de Nîmes (Gard) ; militant syndicaliste, seccrétaire de la Bourse du Travail ; maire de Lézan (1935-1939).

Louis Perrier fit partie, à la suite du XIe congrès de la Fédération CGT de l’Alimentation et après l’adhésion de cette fédération à la CGTU en décembre 1921, du comité provisoire de l’Alimentation CGT réuni le 27 février 1922. Il devint secrétaire de la Bourse du travail de Nîmes en 1923 (voir Belgodère). Secrétaire de l’Union départementale, Perrier ouvrit le congrès de cette organisation tenu à Alès le 24 janvier 1926. Trente-sept syndicats étaient représentés dont celui des instituteurs. L’année suivante, l’UD tint congrès le 23 janvier à Nîmes et L. Perrier, employé au théâtre municipal de Nîmes, fut reconduit comme secrétaire de la Bourse du Travail (voir Barthélémy). Le 3 février 1929, le congrès de l’UD se déroula devant environ quatre-vingts délégués et la même direction fut réélue.

En 1943, Louis Perrier, qui avait été maire de Lézan de 1935 à 1939, publia dans Au Travail des « Souvenirs de jeunesse ». Il avait participé au congrès national des Amis d’Au Travail, le 1er juin 1941.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125674, notice PERRIER Louis, Fernand par Jean Maitron, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean Maitron

SOURCES : Arch. Nat. F7/12985. — Le Peuple, 13 mai 1923. — Au Travail, 20 mars 1943. — Rens. mairie de Lézan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément