GARNIER Henri, Paul, Aristide

Né le 21 septembre 1833 à Poitiers (Vienne), mort le 20 juillet 1906 à Poitiers ; communard : militant socialiste de la Vienne.

Demeurant à Paris ; célibataire ; ancien séminariste ; entrepreneur de terrassement. Pendant le 1er Siège, il avait travaillé comme entrepreneur aux terrassements du fort de Montrouge ; après l’armistice, il s’établit marchand de chevaux. Vers le 12 mai, il entra dans la 5e compagnie sédentaire du 202e bataillon ; accusé de dénonciation et de pillage, il nia ; il aurait remis son fusil le 23 mai ; toutefois, un témoin affirma l’avoir vu armé d’un fusil, le 27 mai, place de la mairie du XXe arr. Les renseignements de la police étaient défavorables. Le 19e conseil de guerre le condamna, le 27 mai 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; il obtint la remise de sa peine le 11 mars 1879. Il se fixa alors à Poitiers où il fut le correspondant du Cri du Peuple fondé par Vallès Jules en octobre 1883.
Militant possibiliste, il soutint le lancement de L’Éclaireur de la Vienne, en 1886, dans lequel il écrivait fréquemment. Il représenta le parti ouvrier de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Charente au Congrès ouvrier de Charleville, en octobre 1887. Il fut candidat à de nombreuses élections.
En 1885, il obtint 471 voix aux élections législatives sur la liste Jules Joffrin. En mai 1888, aux élections municipales de Poitiers, il échouait de peu (91 voix) avec 2 599 voix.
En septembre 1889, il n’obtenait que 698 voix aux élections législatives dans la circonscription de Châtellerault. Ce fut à ce moment-là qu’il quitta le socialisme pour lutter avec les républicains contre le boulangisme. Il se consacra alors à la rédaction du Républicain de la Vienne.
Mort le 20 juillet 1906 à Poitiers, il est mentionné comme ancien publiciste (acte de décès n° 442).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article135926, notice GARNIER Henri, Paul, Aristide , version mise en ligne le 1er décembre 2010, dernière modification le 1er décembre 2022.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/764 et H colonies 82. — Arch. Dép. Vienne, M 4, liasses 81 (rapport du commissaire de police de Poitiers, 27 mai 1885) et 83. — L’Éclaireur de la Vienne. — J. Marion, DES, Poitiers, 1963 : Le Mouvement ouvrier dans la Vienne, 1871-1914.— Note de Thierry Thomas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément