LAPLEAU René, Eugène

Par Jacques Girault

Né le 3 juillet 1903 à Saint-Julien-aux-Bois (Corrèze) ; instituteur ; militant syndicaliste de la FUE puis du SNI ; militant communiste dans le Cantal.

Fils aîné de Gabriel, Auguste Lapleau et de Marie-Justine Vert, petits cultivateurs, négociants devenus épiciers, croyants et anticommunistes, disait-il en 1938, René Lapleau avait une sœur, Yvonne, née en 1911. Il entra à l’École normale d’instituteurs d’Aurillac (Cantal) en 1920. Il effectua son service militaire comme élève officier de réserve et le termina au grade de lieutenant.

Il se maria avec une institutrice et exerçait avec elle à Trizac, puis à Boisset à la fin des années 1930. Le couple avait deux enfants.

Militant du Syndicat des membres de l’enseignement laïc (CGTU), René Lapleau était le trésorier du groupe départemental de Jeunes en 1932 et adhéra au Parti communiste cette année-là.

Après la fusion syndicale de 1935, il fut élu au conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs. Il était aussi membre de la Société de secours mutuel.

René Lapleau était un des dirigeants communistes de l’arrondissement de Mauriac. Membre du bureau régional communiste, il se présenta aux élections cantonales du 10 octobre 1937 dans le canton de Pléaux, obtenant 88 voix (4,8 % des suffrages exprimés), et aux élections partielles de novembre 1937 (71 voix, 5,4 %) (Voir Parra Pierre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136873, notice LAPLEAU René, Eugène par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 mai 2011, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : RGASPI, 495 270 4762, autobiographie de 1938, classée A1. — RGASPI 495 270 4764, dossier du Komintern. — Arch. Nat. F7/13130. — Le Cantal ouvrier et paysan, 1937. — Le Socialiste, 4 décembre 1937. — Notice DMBOF non signée. — Etat civil, Saint-Martin-aux-Bois (notes d’Alain Dalançon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément