BOONE Jean-Baptiste.

Par Jean Puissant

Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 1834 – Bruxelles, 1915. Ouvrier tailleur, membre des Solidaires, de l’association Le Peuple et du Comité provisoire de l’Association internationale des travailleurs, cofondateur de la Ligue ouvrière de Bruxelles, membre de l’Association des ouvriers tailleurs, dirigeant de coopératives.

Jean-Baptiste Boone, ouvrier tailleur, habite rue de Laeken à Bruxelles. Membre du Comité des Solidaires en 1864, de l’association Le Peuple et du comité provisoire de l’Association internationale des travailleurs (AIT) à Bruxelles, il signe, avec Charles Maetens, un appel aux ouvriers afin qu’ils s’affilient à l’Internationale, paru dans la Tribune du peuple du 20 août 1865. Ce nom n’apparaît toutefois plus pendant vingt ans dans les rapports de police.

En septembre 1884, Jean-Baptiste Boone signe le Manifeste républicain. Membre fondateur de la Ligue ouvrière de Bruxelles en 1884, il fait partie de son premier Comité. En 1886, il est le secrétaire de l’Association des ouvriers tailleurs qu’il représente à la Commission d’enquête sur le travail. Il y dénonce le travail dans les prisons.

À la même époque, Jean-Baptiste Boone fait partie du Conseil d’administration de la Maison du peuple, de la société coopérative éditrice du quotidien, Le Peuple. Il siège également au Comité de la Fédération ouvrière de Bruxelles. En 1886 toujours, il est prêt à souscrire au mandat impératif en cas de candidature électorale et à signer un acte de démission non daté à la disposition de la Fédération ouvrière.

Personnalité relativement effacée du mouvement ouvrier bruxellois, Jean-Baptiste Boone n’en est pas moins présent à la croisée de toutes les formes d’organisation et d’action des années cruciales 1884-1886. Il n’est donc pas étonnant de le trouver à la base de la proposition à l’origine de sa relative notoriété. C’est en effet lui qui, le 28 décembre 1884, propose à la Ligue ouvrière de Bruxelles d’inviter toutes les associations ouvrières existantes dans le pays à tenir un congrès au printemps 1885 dans la capitale. Boone est l’un des organisateurs du Congrès ouvrier d’avril 1885 qui décide la création du Parti ouvrier belge (POB).

Devenu aveugle, Jean-Baptiste Boone meurt en 1915.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139375, notice BOONE Jean-Baptiste. par Jean Puissant, version mise en ligne le 1er mars 2012, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Jean Puissant

SOURCE : BERTRAND L., Histoire de la démocratie et du socialisme en Belgique depuis 1830, t. 2, Bruxelles, 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément