LOPEZ Jacqueline, Hélène, épouse GAUCHARD

Par Jacques Girault

Née le 3 octobre 1928 à Paris (XIVe arr.), morte le 24 avril 1960 à Paris (IVe arr.) ; institutrice à Paris ; militante syndicale ; militante communiste.

Fille d’Oscar Lopez, carrossier devenu ajusteur d’études, né à Oran en 1902, communiste depuis 1935, et d’une couturière devenue mercière, née en Saône-et-Loire, Jacqueline Lopez, titulaire du baccalauréat « Philosophie », devint institutrice suppléante en école maternelle à Aubervilliers en 1948. Elle habitait dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Jacqueline Lopez adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1948 tout en faisant partie de la commission des jeunes de la section CGT, puis par la suite en militant aussi à la FEN-CGT. Elle devint membre des Francs et franches camarades en 1952.

Membre de l’Union de la jeunesse républicaine de France depuis 1947, Jacqueline Lopez adhéra au Parti communiste français en juin 1950. Elle devint la secrétaire de la cellule Trois-Frères dans le quartier de Clignancourt et faisait partie de la commission d’éducation de la section communiste du quartier. Membre de France-URSS depuis 1947, du comité local du Mouvement de la Paix depuis 1951, de l’Union des femmes françaises depuis 1952, elle suivit le stage central des instituteurs communistes organisé par le PCF en avril 1954.

Jacqueline Lopez se maria en juillet 1954 à Cravant (Loiret) avec Jean Gauchard (1930-2011), instituteur, fils de cultivateurs à Cravant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article139560, notice LOPEZ Jacqueline, Hélène, épouse GAUCHARD par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 février 2012, dernière modification le 6 février 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément