MERCIER André

Par Paul Boulland

Né le 24 mai 1940 à Vinzier (Haute-Savoie) ; technicien EDF ; syndicaliste CFTC puis CFDT de Haute-Savoie, membre du bureau de la Fédération CFDT Gaz-Électricité (1973-1981) ; militant socialiste, maire de Hauteluce (Savoie) (1977-1995).

Fils d’un machiniste EDF travaillant dans la production hydro-électrique et d’une femme au foyer, André Mercier suivit des études secondaires et obtint un CAP et un brevet d’études industrielles d’électromécanicien. Il entra à EDF en décembre 1958, comme conducteur de tableau dans la production hydro-électrique, et fut ensuite promu chef de quart puis cadre technique d’exploitation.

Adhérent de la CFTC à partir de janvier 1959, André Mercier devint secrétaire de sa section syndicale en 1963 et il siégea dans divers organismes représentatifs à la fin des années 1960 (commission secondaire, comité mixte à la production). Entre 1970 et 1973, il fut permanent de l’UD-CFDT de Haute-Savoie. Lors du XXIIIe congrès de la Fédération CFDT Gaz-Électricité (Tours, mars 1973), il fut élu au bureau fédéral, chargé notamment de l’action professionnelle. Il conserva ces responsabilités, puis celle des finances à partir de 1978, jusqu’au XXVIe congrès fédéral (Guidel, novembre 1980). Il continua de siéger au comité directeur fédéral (catégorie A, désignée par les régions), comme suppléant pour la région Rhône-Alpes, jusqu’en 1984. André Mercier représenta également sa fédération au sein de la Commission supérieure nationale du personnel (CSNP) d’EDF-GDF, entre 1973 et 1984, puis à la Commission nationale des accidents du travail (CNAT) de 1984 à 1995. Il fut enfin administrateur de la CMCAS de Haute-Savoie, de 1998 à 2007.

Militant de la FGDS à partir de 1965 puis du Parti socialiste, André Mercier fut secrétaire de la section d’Albertville (Savoie). De 1976 à 1995, il fut maire de Hauteluce (Savoie) et présida durant plusieurs années (1977-1983 et 1989-1995) le Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) des Saisies, chargé de l’administration et du développement de la station de ski, qui accueillit plusieurs épreuves lors des Jeux olympiques de 1992. Il est également engagé sur le plan associatif, comme membre du bureau de « Handicap altitude ».

André Mercier est père de deux filles, nées en 1964 et 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147598, notice MERCIER André par Paul Boulland, version mise en ligne le 1er juillet 2013, dernière modification le 4 février 2021.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. de la FGE-CFDT (Congrès fédéraux, boîtes 1 J 9-25) — P. Meunier, La saga des Saisies, Montmelian, La Fontaine de Siloë, 2005 — Renseignements fournis par l’intéressé (décembre 2010).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément