BOCKSTAL.

Par Jean Neuville

Ouvrier, membre de la société populaire Nederduitsche bond de Termonde (Dendermonde - pr. Flandre orientale, arr. Termonde), témoin à la Commission du travail à Termonde en 1886.

Ouvrier à la fabrique Philips-Glazer et fils, Bockstal dépose, au nom de la Nederduitsche bond qui compte 160 membres, avec son collègue Van Zwol*, à la séance de la Commission du travail qui a lieu 18 août 1886, à Termonde. Tous deux réclament le service personnel dans l’armée, le paiement du salaire en espèces, l’obligation pour les patrons d’assurer les ouvriers contre les accidents, l’interdiction du travail des enfants en dessous de douze ans, la création par l’État d’une caisse de pensions, la participation des ouvriers aux bureaux de bienfaisance, l’instruction obligatoire et gratuite, l’enseignement de la cuisine aux filles, etc.

Bockstal et Van Zwol témoignent des conditions de travail dans leur entreprise (douze heures de travail par jour, enfants engagés à des travaux faciles, etc.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151052, notice BOCKSTAL. par Jean Neuville, version mise en ligne le 12 décembre 2013, dernière modification le 16 janvier 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Commission du travail instituée par Arrêté royal du 15 avril 1886. Procès-verbaux des séances d’enquête concernant le travail industriel, section régionale B, vol. II, Bruxelles, 1887, p. 83-84.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément