LIGER Joseph, Pierre [dit Lagaufrette] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Notice complétée par Guillaume Davranche et Rolf Dupuy

Né le 5 février 1880 à Ecouflant (Maine-et-Loire) ; ouvrier pâtissier puis peintre en bâtiment ; anarchiste et syndicaliste.

A l’occasion des élections législatives de 1910, Joseph Liger prit à la campagne antiparlementaire (voir Jules Grandjouan) dans le cadre du comité de Paris 19e-20e.
Le 18 juin 1913, il était militant de la Fédération communiste anarchiste (FCA) et coordonnait, avec Schneider et Leguerret, le tirage, à l’imprimerie L’Espérance, de 100 000 tracts intitulés « Contre les trois ans ». Il était alors secrétaire du Foyer populaire de Belleville et résidait 32 bis, rue Sorbier à Paris.

Un rapport de police du 2 août 1914 le tint pour insoumis. En fait il se fit réformer « n°2 », et fut maintenu dans cette position en juin 1915.

En 1919, Joseph Liger était membre du Comité de défense sociale (voir Jean-Louis Thuillier).

S’il s’agit du même Liger, il était devenu à cette époque peintre en bâtiment. C’est au nom de ce syndicat qu’en mars 1919 il cosigna une protestation contre les perquisitions faites au siège du Libertaire après l’attentat d’Emile Cottin* contre Clemenceau. Cette protestation publiée dans Le Libertaire du 2 mars 1919 fut signée entre autres par Le Meillour*, Sirolle*, Boudoux*, Schneider, Massot, Dondon*, etc.

Après la scission syndicale, Liger milita à la CGTU, dans la tendance dite « anarcho-syndicaliste » par ses détracteurs, et participa au Ier congrès confédéral de Saint-Etienne, du 25 juin au 1er juillet 1922.

Quelques semaines plus tard il participa au lancement du Comité de défense syndicaliste (voir Pierre Besnard) et figura à la commission administrative de La Bataille syndicaliste. Il fut élu à la commission exécutive de la fédération CGTU du bâtiment au terme de son congrès des 4-7 juillet 1923 et y fut reconduit lors du congrès fédéral de Lyon, en juin 1925.

En 1926, il était membre de la commission administrative de la 13e région fédérale (Drancy-Le Bourget-Bobigny) du Syndicat unifié du Bâtiment (SUB), affilié à la CGT-SR.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154185, notice LIGER Joseph, Pierre [dit Lagaufrette] [Dictionnaire des anarchistes] par Notice complétée par Guillaume Davranche et Rolf Dupuy, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 16 avril 2020.

Par Notice complétée par Guillaume Davranche et Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. Nat F7/13053 — Arch PPo BA/882, 1694, 1499 et 1514 — Le Libertaire du 2 mars 1919 — Boris Ratel, « L’anarcho-syndicalisme dans le bâtiment en France entre 1919 et 1939 », mémoire de maîtrise d’histoire sociale, université Paris-I, 2000.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément