REFAY Joseph, écrit parfois REFFAY

Par Louis Botella

Né le 1er juin 1898 à Nantua (Ain), mort le 3 janvier 1960 à Thonon (Haute-Savoie) ; typographe ; syndicaliste CGT du Livre et de la Haute-Savoie.

Typographe, Joseph Refay était, en janvier 1937, secrétaire général de l’Union locale CGT de Thonon-les-Bains et conseiller prudhomme.
Résistant, il participa à la Libération de Thonon. Il entra comme communiste au conseil municipal de Thonon en 1945 et en démissionna en 1953, ou plutôt en fut démissionné. Sur les raisons de ce départ, il faut employer le conditionnel : selon sa famille il se serait trouvé en désaccord avec le Parti communiste en 1953 et aurait été prié par celui-ci de rendre son mandat. Dasn un communiqué il déclacra : "Démissionnaire du parti communiste français et invité par ce dernier à me démettre de mes fonctions de conseiller municipal, j’ai l’honneur de vous adresser ma démission de membre du conseil municipal de la ville de Thonon (Journal de Genève, 20 janvier 1953).

En 1946, Joseph Refay était le secrétaire du syndicat CGT du Livre de Thonon-les-Bains (122e section de la Fédération française des travailleurs du Livre).

Il s’était marié le 21 mai 1932 à Thonon avec (Ernestine) Millet puis, en secondes noces le 18 décembre 1945 avec Jeanne, Léa Lausenaz. Il n’eut pas d’enfant.

Il fut enterré au cimetière de Thonon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164567, notice REFAY Joseph, écrit parfois REFFAY par Louis Botella, version mise en ligne le 3 mai 2016, dernière modification le 24 novembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Haute-Savoie, 36 W 7. — La Voix du peuple, organe officiel mensuel de la CGT, février 1937 (BNF, Gallica). — Notes de Matthieu Sonthonnax.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément