LOUIS Roger

Par Jean-Marie Guillon

Né le 9 janvier 1926 à Paris, abattu le 18 juin 1944 à Méounes (Var), maquisard FFI.

Célibataire, il était originaire de Fréjus où sa mère résidait. Il venait du centre de La Pinède (ex-centre des Compagnons de France) replié à Montrieux (commune de Méounes). Il rejoignit la concentration maquisarde du plateau de Siou-Blanc (entre Signes et Toulon) organisée par le CDL et le commandement CFL-FFI du Var à partir du 7 juin 1944. Il fut abattu le 18 juin par des soldats allemands – la Feldgendarmerie d’après certaines sources - lors du nettoyage du bois de Valbelle/Montrieux après que la dissolution du maquis ait été ordonnée.

Son corps a été trouvé le 21 avec celui d’un autre jeune de La Pinède non identifié.

Une stèle a été érigée au PC du maquis de Siou-Blanc en 1945, qui rappelle aussi les noms des dix résistants fusillés ou tués lors de sa dissolution.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177719, notice LOUIS Roger par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 6 janvier 2016, dernière modification le 6 janvier 2016.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Témoignages. — Presse locale : Résistance, 8 novembre 1944.— Arch. Dép. du Var 1W72, Cour de justice de Toulon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément