THILLOIS Jules, Ernest

Par Didier Bigorgne

Né et mort à Vrigne-aux-Bois (Ardennes) : 10 octobre 1860-22 juin 1903 ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste et militant du POSR ; maire adjoint de Vrigne-aux-Bois (1892-1903).

Fils d’un fabricant en ferronnerie et d’une mère au foyer, Ernest Thillois exerça le métier de mouleur à la fonderie Leredde à Vrigne-aux-Bois. Le 28 août 1886, il épousa Maria Zélie Lefèvre, sans profession, née le 23 janvier 1865 à Sauville et domiciliée à Vrigne-aux-Bois.

Ernest Thillois était membre de la chambre des ouvriers métallurgistes de Vrigne-aux-Bois et du cercle d’études sociales L’Avant-Garde, deux groupes affiliés à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes. Du 26 novembre 1889 au 26 janvier 1890, il participa à la grève générale des quatre cents mouleurs de Vrigne-aux-Bois. Il fit partie de la délégation ouvrière qui rencontra le sous-préfet de Sedan le samedi 25 à la mairie de Vrigne-aux-Bois pour trouver une solution au conflit qui se prolongeait dans les fonderies Apparuit, Mouton et Wuillaime.

Aux élections municipales de mai 1892, Ernest Thillois fut élu sur la liste POSR qui remporta la majorité à Vrigne-aux-Bois ; il devint premier adjoint au maire Alfred Maily-Camion*. A la suite de la révocation de Maily-Camion condamné à un mois de prison et vingt-cinq francs d’amende le 15 mai 1895 par le tribunal correctionnel de Sedan, il assuma la fonction de maire jusqu’au scrutin municipal de mai 1896. Réélu sur la liste conduite par Maily-Camion, il occupa de nouveau le poste de premier adjoint. Il le demeura jusqu’en 1903.

Ernest Thillois participa au 3ème congrès départemental des conseillers municipaux socialistes des Ardennes qui se tient le 20 mars 1898 à Charleville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179277, notice THILLOIS Jules, Ernest par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 15 mars 2016, dernière modification le 10 mars 2020.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Nat. F7/13599.— Arch. Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières).—L’Emancipation, 1889 à 1890.— L’Emancipateur, 8 au 15 mai 1892.—Le Socialiste Ardennais,1895 à 1903.— Presse locale.— Etat civil de Vrigne-aux-Bois.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément