JACOB Werner

Par Jean-Marie Guillon, Dominique Tantin

Né le 19 janvier 1923 à Dillingen (Sarre, Allemagne), exécuté sommairement le 8 juin 1944 à Forcalquier (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Forcalquier, stèle aux fusillés du 8 juin 1944
Forcalquier, stèle aux fusillés du 8 juin 1944

Werner Jacob, jeune juif allemand, fils de Martha Levy et Gottfried Jacob, réfugié avec sa famille à Pertuis (Vaucluse), avait échappé à la rafle effectuée là par les Allemands et leurs auxiliaires, le 4 mai 1944. Il aurait pris le maquis pour venger ses grands-parents, raflés par Allemands à Peyruis dans la nuit du 3 au 4 mai 1944. Ses grands-parents étaient Benjamin (Benny) Levy, né le 6 avril 1871 à Kerprichhemmersdorf (Sarre) et Auguste Alkan (en allemand, Auguste est un prénom féminin), née le 21 novembre 1878 à Dillingen, Saarlouis (Rheinprovinz). Ils furent transférés à Drancy d’où ils furent déportés par le convoi n° 74 parti le 20 mai 1944 à Auschwitz-Birkenau et, compte tenu de leur âge, certainement gazés à l’arrivée.
Il faisait partie de l’AS de Sigonce (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Conformément aux ordres reçus, ces résistants furent mobilisés à la suite du débarquement en Normandie. Son groupe fut envoyé occuper Forcalquier, sous-préfecture des Basses-Alpes, le 7 juin 1944, mais la réaction allemande fut immédiate. La ville fut reprise le lendemain. Avec six de ses camarades de Sigonce, il fut arrêté et fit partie des onze résistants qui furent exécutés contre le mur de l’église, à 20 heures.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article184487, notice JACOB Werner par Jean-Marie Guillon, Dominique Tantin, version mise en ligne le 31 août 2016, dernière modification le 30 novembre 2020.

Par Jean-Marie Guillon, Dominique Tantin

Forcalquier, stèle aux fusillés du 8 juin 1944
Forcalquier, stèle aux fusillés du 8 juin 1944

SOURCE  : Témoignages.— Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983.— Beate et Serge Klarsfeld, Mémorial de la déportation des juifs de France, Paris 1978.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992. — Renseignements communiqués par Madame Myriam Daru le 28/08/2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément