ANDRÉ Charles

Par Jean-Luc Labbé

Né le 18 mai 1857 ; ouvrier des tabacs, syndicaliste CGT à Châteauroux, mutilé de guerre (14-18) puis typographe et conseiller municipal en 1919.

Domicilié route d’Issoudun puis rue de la Vieille Horloge à Déols, Charles André était secrétaire-adjoint en 1910 et 1911 du Syndicat des ouvriers et ouvrières de la manufacture des tabacs de Châteauroux. Mobilisé pendant la Première guerre mondiale il en revint mutilé et pensionné. Dans l’incapacité de reprendre son emploi aux Tabacs, André devint typographe. Elu conseiller municipal socialiste sur la liste d’union entre radicaux (18 élus) et socialistes (9 élus) aux élections municipales de 1919 à Châteauroux, André Charles devint gérant du journal Le Progrès social - hebdomadaire socialiste et syndicaliste de l’Indre à partir du n° 16 daté du 9 mai 1920. Ce journal était imprimé au 10 de la rue de la Poste à Châteauroux. A partir du n° 20, daté du 6 juin 1920, André Charles laissa la gérance du journal à G. Bonnaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189666, notice ANDRÉ Charles par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 14 février 2017, dernière modification le 27 avril 2021.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCE : Arch. Dép. Indre. — Le Progrès social.

Version imprimable Signaler un complément