MAREK Franz

Par Yvon Bourdet

Né le 18 avril 1913 à Przemysl ; essayiste et théoricien marxiste.

Franz Marek étudia l’histoire et la philosophie à l’Université de Vienne. En 1934, il adhéra au Parti communiste clandestin et devint, en 1935, chef de l’appareil illégal. L’année suivante, il fut désigné comme responsable de l’agitation et de la propagande. Après l’occupation de l’Autriche en 1938, il s’enfuit en France où il dirigea la revue mensuelle bilingue Nouvelles d’Autriche. Dans Paris occupé par les Allemands, il fut responsable de la propagande anti-hilterienne au sein de l’armée allemande. Auteur de nombreux tracts, de brochures de propagande, il publia également le journal clandestin Soldat im Westen (Soldat à l’Ouest). Il fut arrêté en 1944 par la Gestapo et condamné à la peine de mort. L’insurrection de Paris le délivra de la cellule des condamnés à mort de Fresnes.
A son retour à Vienne, Franz Marek entra au Comité central du Parti communiste et fut plus particulièrement chargé de tout le travail idéologique. Il fut rédacteur en chef de la revue théorique du P.C. autrichien, Weg und Ziel depuis sa création, en 1946, jusqu’en 1969, et membre du Bureau politique du parti de 1948 à 1969.
Il fit partie du groupe des vingt-sept membres du Comité central qui protestèrent contre l’exclusion d’Ernst Fischer et contre l’approbation de la « normalisation » en Tchécoslovaquie. Lorsque, en septembre 1969, la direction du parti expulsa des locaux de la Hœchstadtplatz le journal Tagebuch, Franz Marek abandonna ses fonctions officielles et prit la direction du nouveau Tagebuch, devenu ensuite mensuel et intitulé : Wiener Tagebuch. C’est dans cette revue que fut publié, pour la première fois, « le testament de Varga ». En mai 1970, Franz Marek fut exclu du Comité central du Parti communiste autrichien et le congrès chargea une commission d’ouvrir une enquête sur son « activité antiparti. » Communiste indépendant, il poursuit la publication du Wiener Tagebuch, revue bien informée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197575, notice MAREK Franz par Yvon Bourdet, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 13 mars 2019.

Par Yvon Bourdet

ŒUVRES : Frankreich (France), Vienne, 1947. — Philosophie der Weltrevolution (Philosophie de la révolution mondiale), Vienne, 1966. — Was Marx wirklich sagte (Ce que Marx a vraiment dit), écrit en collaboration avec Ernst Fischer, Vienne, 1968. — Was Lenin wirklich sagte (Ce que Lénine a vraiment dit), écrit en collaboration avec Ernst Fischer, Vienne, 1969. — Was Stalin wirklich sagte (Ce que Staline a vraiment dit), Vienne, 1970. — « Le Parti communiste autrichien », in Politique aujourd’hui, février 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément