BOSCH Félix

Par Louis Botella

Ouvrier horloger ; syndicaliste CGT et militant socialiste SFIO du Doubs.

Graveur de boites de montres à Besançon, Félix Bosch était, depuis octobre 1923 au moins, le trésorier de la Fédération du Doubs du Parti socialiste SFIO.

Il exerça, au cours du premier semestre 1925, la même fonction au sein de l’Entente socialiste du Doubs regroupant des militants de la SFIO et de l’USC (Union socialiste communiste). Il figura, en mai de la même année, sur la liste des candidats présentés par cette entente lors des élections municipales à Besançon.

En octobre 1928, il représenta la SFIO lors des élections dans le canton de Besançon Sud. Il obtint 59 voix sur 2.791 votants ; il fit concurrence au candidat de l’USC Octave David, qui recueillit 297 suffrages. Les deux candidats militaient ensemble au sein de l’Entente socialiste et de la CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article198022, notice BOSCH Félix par Louis Botella, version mise en ligne le 9 décembre 2017, dernière modification le 9 décembre 2017.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Travailleur de l’Est, organe des fédérations socialistes SFIO de la Haute-Saône, du Territoire-de-Belfort et du Doubs, 12 octobre 1923 (Arch. Dép. Doubs, 133 PR 1). — L’Œuvre sociale, organe d’unité syndicaliste, socialiste et coopératif, 10 janvier, 2 et 9 mai 1925, 6, 13 et 20 octobre 1928 (Bibliothèque municipale de Besançon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément