BERBATIAN Jean

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 18 octobre 1926 à Marseille (Bouches-du-Rhône), exécuté sommairement le 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues (Châtillon, Rhône) ; ouvrier en chaussures ; résistant FFI.

Jean BERBATIAN
Jean BERBATIAN
Source : Collection Médiathèque Le Trente, Vienne ; Vienne Libre n°11, 11 novembre 1944

Jean Berbatian était le fils de Karig ou Kayajon Berbatian et de Sarah Krikorian. Son père était cordonnier. Jean travaillait avec lui comme apprenti ouvrier en chaussures. Il demeurait avec ses parents, 7 rue des Clercs (Vienne, Isère). Il était footballeur de l’Union sportive générale arménienne (U.S.G.A.).
Au printemps 1944, il s’engagea dans la Résistance à Vienne. D’après un questionnaire de l’Association des membres des groupes-francs de Lyon rempli après-guerre, Jean Berbatian travailla avec « Dedieu et Arnaud » (sans doute Georges Arnaud). Il participa à des sabotages de voies ferrées et transporta et distribua des tracts.
Le 25 mai 1944, il fut arrêté en possession de tracts antinazis lors de la rafle organisée à Vienne par la Gestapo et ses auxiliaires français. Il fut incarcéré à la prison de Montluc (Lyon), cellule 105. Vers le 18 juillet, un codétenu libéré de prison donna de ses nouvelles à sa famille.
Le 19 juillet 1944, Jean Berbatian et cinquante-et-un autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands à Châtillon-d’Azergues (Rhône).
Il fut inhumé au cimetière d’Amancey (Châtillon-d’Azergues). Le 9 août 1944, son corps fut identifié sous le numéro 35 par son père. Un peigne gravé « Berbatian Jean 7, rue des Clercs à Vienne, souvenir de Montluc cellule 105 » fut restitué à Karig Berbatian. Exhumé le 7 octobre, Jean Berbatian fut enterré dans le cimetière de Vienne le 8 octobre 1944. On peut lire sur sa tombe « Mort à 18 ans pour sa patrie et pour la liberté ».
Il fut homologué FFI. Il obtint le titre d’interné résistant. Il fut reconnu Mort pour la France en 1945. Son nom apparaît sur le monument rendant hommage aux fusillés du 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues. Le stade de football de l’U.S.G.A de Vienne porte son nom.

Notice en cours de rédaction.

Voir Châtillon-d’Azergues

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article199866, notice BERBATIAN Jean par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 6 février 2018, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Jean-Sébastien Chorin

Jean BERBATIAN
Jean BERBATIAN
Source : Collection Médiathèque Le Trente, Vienne ; Vienne Libre n°11, 11 novembre 1944

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22, 3335W9, 3460W4, 90J37.— SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P.— Mairie, Châtillon-d’Azergues, acte de décès.— Tal Brutmann, Bruno Fouillet, Antoine Grande, Les 52 de Châtillon-d’Azergues, internés de Montluc, fusillés le 19 juillet 1944, 2015.— Jean-Daniel Berger, Comme un essaim de guêpes… Résistance et guérilla en R1, secteur VI Rhône-Isère, tome 2, juin-septembre 1944, 2001 .— Note de Gérard Rambaud.— Mémorial Genweb.— Site Internet http://www.globalarmenianheritage-adic.fr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément