BELLIEN Jacques, Roger dit « Leford »

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 1er septembre 1921 à Souvigny (Allier), tué au combat le 18 juillet 1944 à Besson (Allier) ; tourneur ; résistant FTP.

Fils de Jean Baptiste Bellen, né le 6 mars 1890 à Coulandon (Allier) et de Marie Louise Robin, née le 27 janvier 1895 à Souvigny, Jacques Bellien -également orthographié Bélien- était tourneur et célibataire. On ignore son domicile.
Il rejoignit le camp FTP Danielle Casanova le 6 juin 1944, à la suite de sa sœur Renée résistante FTP comme agent de liaison au sein de l’État-Major régional de l’Allier. C’est à cette date que ce maquis regroupa ses effectifs en forêt de Moladier sur la commune de Besson (Allier) au sud de Moulins.

Le 14 juillet 1944, les maquisards du camp défilèrent dans une série de villages alentours ce qui ne manqua pas d’attirer l’attention des forces allemandes. Le 16 juillet, le maquis fut une première fois attaqué mais il ne souffrit d’aucune perte.

Une nouvelle attaque eut lieu le 18 juillet par des miliciens et des GMR. Si la majeure partie des FTP s’échappa, en revanche une douzaine furent capturés. Roger Bellien a été tué au lieu-dit La Vivère, commune de Besson (Allier).

Ses deux frères Roger alias Mongolfier et Armand alias Morane, rejoignirent le camp Casanova, tous deux le 18 juillet, sûrement pour venger leur frère.

Une formation issue du camp Casanova prit son nom à partir du 3 août 1944, devenant le Camp Bellien, 1217ème Compagnie FTP, commandé par le lieutenant Charles Léger alias Lapipe.
En 1946, un comité sera créé pour créer une stèle en son hommage. Une stèle a été érigée sur le lieu de son décès sur laquelle ont lieu chaque année des cérémonies. Y est marqué : « Français souviens-toi - Passant découvre-toi - Le 18 juillet 1944 ici est tombé pour la Libération de la Patrie le Franc-Tireur Roger BELLIEN ».
Il a été homologué FFI pour la période du 15 mai au 11 juin 1944 et a été reconnu « Mort pour la France ».
Il a un dossier à Caen, signalé sur la base des victimes civiles (1939-1945) au nom de Belien et un dossier de résistant et de mort pour la France à Vincennes et Caen au nom de Bellien.

Sa sœur, Marie-Louise Bellien, épousa Victor Brigand, ancien commandant d’un bataillon des Francs-tireurs et partisans (FTP) de l’Allier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206787, notice BELLIEN Jacques, Roger dit « Leford » par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 24 septembre 2018, dernière modification le 19 janvier 2022.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P3/5 : Camp Danielle-Casanova et Camp Bellien. — AVCC Caen, AC 21 P 311186, dossier Jacques Belien mort civils (nc) et AC 21 P 18178, morts pour la France pour Jacques Bellien (sic) (nc). — SHD Vincennes GR 16 P 45140, dossier résistant pour Jacques Bellien (sic) (nc). —SHD Vincennes, dossier 19P du camp Casanova, liste des dossiers FFI . — Site internet de l’ANACR http://crdp-pupitre.ac-clermont.fr/anacr03/5567-comite-anacr03.htm . — Généanet. — État civil Besson.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément