GUAY Pierre

Par Michel Thébault

Né le 2 octobre 1909 à Couffé (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), exécuté sommairement le 6 août 1944 à Saint-Mars-la-Jaille (Loire-Inférieure) ; résistant FFI, 1er bataillon de marche de Loire-Atlantique (Libération-Nord).

Pierre Guay s’engagea dans la Résistance, appartenant à l’été 1944 au 1er bataillon de marche FFI de Loire-Atlantique où il reçut le grade de sous-lieutenant FFI.
Le 5 août 1944, une unité de l’armée américaine parvint devant la mairie de Saint-Mars-la-Jaille (Loire-Inférieure), au sud de Châteaubriant. Les FFI du premier bataillon de Loire-Inférieure les prévinrent qu’un train allemand de l’organisation Todt manœuvrait au passage à niveau. Le train fut immobilisé par les troupes américaines et les soldats allemands faits prisonniers. Le détachement allié repartit à Châteaubriant en fin de matinée emmenant avec lui les prisonniers. Un second train allemand fut alors bloqué par le premier au niveau du lieu-dit la Moulinière. Les soldats allemands chargés de la protection du convoi investirent le village et firent prisonniers plusieurs combattants FFI restés sur place. Pierre Guay, René Carichon et Louis Leclair furent aussitôt exécutés sommairement au bord d’un fossé à La Moulinière.
Il obtint la mention mort pour la France et fut homologué FFI. Un monument où son nom est inscrit fut dressé après la guerre sur lieu de leur exécution à Saint-Mars-la-Jaille, route de Pannecé.
Toute personne qui aurait des informations sur ce résistant peut prendre contact avec le dictionnaire Maitron.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211691, notice GUAY Pierre par Michel Thébault, version mise en ligne le 11 février 2019, dernière modification le 6 juillet 2021.

Par Michel Thébault

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 273359 et SHD Caen Cote AC 21 P 197267 (à consulter) — Journal Ouest-France 31 juillet 2016 J’ai assisté à la libération de la commune — Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément