DUCHESNE Raymond, Edmond, Baptiste

Par Jean-Pierre Besse

Né le 5 février 1914 aux Trembles, commune de Saint Fraimbault-de-Prières (Mayenne), abattu le 12 décembre 1942 à Angers (Maine-et-Loire) ; menuisier, ébéniste ; résistant FTPF.

Fils de Urbain Duchesne, cantonnier et de Angèle Garnavault, ménagère, Raymond Duchesne s’installa à Angers en 1940 après son mariage avec Augustine, Joséphine Fournier, mariage intervenu dans cette commune le 13 janvier 1940. Lors de son mariage, mobilisé aux armées, il était conducteur au 19e train des équipages.

Démobilisé en août 1940, il intégra en 1941 les groupes armés de la résistance communiste qui allaient devenir les FTPF. Sous les pseudonymes de « Jean-Blanc » et de « François », il participa à diverses actions dont l’incendie d’un parc de fourrage de l’armée allemande le 19 novembre 1942.

Il tomba dans un piège et fut abattu en tentant de s’enfuir le 12 décembre 1942 à proximité de la gare d’Angers (rue Jules Dauban). Il était alors domicilié 84 rue Fulton.

Le même jour, deux autres hauts responsables furent arrêtés à Trélazé : Marcel Sardo et Marcel Loffel.
Son nom est gravé sur le monument des Fusillés d’Angers et à Saint-Fraimbault-de-Prières sur le monument aux morts.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23153, notice DUCHESNE Raymond, Edmond, Baptiste par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Michel Desrues, Magali Even, Mémorial de la Mayenne 1940-1945, Direction départementale de l’ONAC Mayenne, 2001. — État civil de Saint-Fraimbault-de-Prières et d’Angers.— Marc Bergère, Pascal Tellier, Serge Guillet, 1940-1945 Des Angevins en résistance, Archives départementales de Maine-et-Loire, 2016. — MémorialGenWeb.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément