TROPOS Roger

Par Claude Pennetier

Né vers 1934 ; étudiant autonomiste Martiniquais  ; président de l’Association générale des étudiants martiniquais (AGEM) de Caen (Calvados).

Âgé de 24 ans, licencié en sciences physiques, Roger Tropos mourut le 22 juin 1962 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) dans un accident d’avion qui fit 172 morts dont trois autonomistes : l’écrivain Albert Béville dit Paul Niger le député Justin Catayée et lui-même. Selon Édouard Glissant, il était un actif militant du mouvement étudiant, créateur et président de l’Association générale des étudiants martiniquais (AGEM) de Caen.
Le bruit courut que l’accident pouvait avoir un lien avec les options politiques de ces trois autonomistes et la mise au secret du rapport d’enquête alimenta cette thèse, mais il n’en était rien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236426, notice TROPOS Roger par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 janvier 2021, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : « Discours prononcé par Édouard Glissant au nom de l’Association générale des étudiants martiniquais à la soirée commémorative d’Albert Béville, Justin Catayée et Roger Tropos à Paris, Palais de la Mutualité, le 6 juillet 1962 », in Édouard Glissant, Une pensée archipélique. Site officiel d’Édouard Glissant, 2012, Loïc Céry, http://www.edouardglissant.fr/discoursmutualité.html. — Jean-Pierre Sainton, La décolonisation improbable. Cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967), Éditions Jasor, 2012, p. 32. — Rapport d’information et de recherche historique sur les évènements de 1959 en Martinique, de juin 1962 en Guadeloupe et en Guyane et de mai 1967 en Guadeloupe file:///C:/Users/UTILIS~1/AppData/L...

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément