LOULMET Julien

Par Daniel Grason

Né le 17 novembre 1904 à Paris (XVIIIe arr.), mort le 3 août 1942 à Auschwitz (Pologne) ; ajusteur ; militant communiste de Saint-Ouen (Seine, Seine-Saint-Denis) ; interné ; déporté à Auschwitz (Pologne).

Fils de Julien Joseph François Loulmet, vingt-six ans, menuisier et de Marie Pauline Malteste, vingt-et-un ans, il naquit au domicile de ses parents au 24 bis impasse Calmels à Paris (XVIIIe arr.). Il épousa le 30 juin 1934 Fernande Blanche Trassard, manutentionnaire en mairie du XVIIIe arrondissement. Ils eurent comme témoins un fraiseur qui habitait Saint-Ouen et une manutentionnaire qui vivait boulevard Barbès à Paris (XVIIIe arr.).
En 1942, il vivait au 37, rue de la Chapelle à Saint-Ouen. Fiché comme « meneur communiste très actif, partisan acharné des idées révolutionnaires » par le commissaire de Saint-Ouen, il a été interpellé par des policiers à son domicile le 27 juin 1941. Conduit à l’Hôtel Matignon à Paris, il a été livré aux Autorités allemandes qui l’internèrent au fort de Romainville.
Le 6 juin 1942 il était dans le convoi de 1 160 hommes à destination d’Auschwitz-Birkenau en Pologne. La plupart d’entre eux étaient communistes, ces représailles avaient été décidées par Hitler contre « l’adversaire idéologique et racial du peuple germanique » : « le judéo-bolchevisme ».
Les déportés de ce convoi étaient des syndicalistes de la CGT et des militants communistes. Plus de la moitié d’entre eux vivaient dans le département de la Seine. Julien Loulmet matricule 45807 mourut le 3 août 1942 à l’âge de trente-huit ans. Sur les 1170 hommes de ce convoi, 119 survécurent, près de 90 % d’entre eux moururent.
Le nom de Julien Loulmet a été gravé sur le Monument commémoratif square des 45 000 et des 31 000 rue Kléber à Saint-Ouen, et sur le Monument de la Résistance et de la déportation au cimetière communal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239972, notice LOULMET Julien par Daniel Grason, version mise en ligne le 12 avril 2021, dernière modification le 12 avril 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 1 W 36-23353. – État civil acte de naissance numérisé 18N 319 acte n° 5448, acte de mariage numérisé n° 1494 (XVIIIe arr.). – Livre-Mémorial, FMD, Éd. Tirésias, 2004. – Triangles rouges à Auschwitz. Le convoi politique du 6 juillet 1942, Claudine Cardon-Hamet, Éd. Autrement, 2005.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément