Béard-Géovreissiat (Ain) 19 juillet 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy, Benoît Prieur

Neuf Blessés intransportables furent extraits par la Gestapo de l’hôpital de Nantua et massacrés à la Croix Chalon, à Béard

L’hôpital de Nantua soignait les maquisards blessés. Le 10 juillet 1944 à l’annonce de l’arrivée prochaine des troupes allemandes, l’évacuation de l’hôpital fut décidée. Elle eut lieu le 12 juillet. Il ne resta alors qu’une dizaine de personnes intransportables et quatre blessés allemands prisonniers des FFI. Le 19 juillet vers seize heures, les soldats arrivèrent suivis de la Gestapo qui désigna neuf blessés français qu’elle ordonna d’emmener à la morgue de l’hôpital pour les fusiller. Alerté par la mère supérieure, le major Kock, officier de la Wehrmacht certifiant que les blessés allemands avaient été bien traités et bien soignés, obtint le transfert de ces hommes vers un autre hôpital. Incapables de marcher, les blessés furent chargés couchés dans un camion. Mais contre toute attente, leurs corps furent retrouvés quelques heures plus tard au hameau de La Croix-Chalon, alignés sur 2 rangs, à même le sol. Ils avaient été criblés de balles et atrocement mutilés. Parmi les victimes, trois étaient des rescapés d’une exécution collective qui eut lieu à Saint-Rambert-en-Bugey le 8 juillet.
Leurs noms figurent sur la stèle commémorative.
Déjà le 12 juillet 1944, Albert Cousin combattant des deux guerres et André Lévrier héros de la Résistance avaient tués ou fusillés. Leurs stèles se situent sur la rue de Béard à proximité du four.

Les victimes :

BERTIN Robert, Léon, Albert, 17 ans.
BILLON André, Marius, 20 ans.
BURTSCHELL André, Joseph, 36 ans, juge de paix à Saint-Rambert ;
GAY Lucien, Élie, 24 ans.
GAYAT Pierre, Alexis, 56 ans, secrétaire de mairie de Saint-Rambert ;
KHEROUMI ou KEROUNI Mohamed, 25 ans.
MARQUIN Adrien, Joseph, 50 ans, garde-champêtre à Saint-Rambert ;
MORAND Roger, 21 ans.
VUITON Jean, Clément, 28 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241346, notice Béard-Géovreissiat (Ain) 19 juillet 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, Benoît Prieur, version mise en ligne le 1er juillet 2021, dernière modification le 1er juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Benoît Prieur

SOURCES  : Infos Village Edité par la mairie de Béard-Géovreissiat Décembre 2014, Commémoration du 19 juillet 2014 à la stèle de la Croix Chalon.— Colonel Henri Romans-Petit, Les maquis de l’Ain, éditions Hachette, 1974.— ajpN Nantua en 1939-1945

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément