RABIN Baptiste, Alfred, Pierre, Marie

Par Annie Pennetier

Né le 13 mars 1924 à Nort-sur-Erdre (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort en action le 28 juin 1944 à Saffré ; forgeron ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI), maquisard du maquis de Saffré.

Fils de Pierre Rabin et de Germaine Macé, Baptiste Rabin travaillait comme forgeron. Résistant, il appartenait au groupe de la Maison rouge aux Touches, commune limitrophe de Nort-sur-Erdre, organisé à la ferme de Pierre Martin. Ses services furent homologués à la Résistance à compter du 1er juin 1944.
Lors de l’attaque le 28 juin 1944 du maquis de Saffré par l’armée allemande, aidée de nombreux miliciens, il fut tué parmi quatre maquisards des Touches (Félix Guillet, Louis Loiziel, Paul Orieux, Baptiste Rabin) au niveau de la Croix des Ajoncs. Alors qu’ils étaient cachés dans un fourré, les Allemands et les miliciens qui les recherchaient tirèrent une rafale de mitraillette, lancèrent des grenades puis les achevèrent. Leur camarade Maurice Bourré avait été abattu plus tôt.
Inhumé dans le carré militaire du maquis de Saffré, il a été réinhumé le 30 août 1944 au cimetière des Touches avec ses compagnons lors d’une cérémonie rassemblant une grande partie de la population du village.
Reconnu Mort pour la France, il a été homologué résistant FFI.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts des Touches et à Saffré sur la plaque commémorative 1939-1945 et la stèle de la Croix aux Ajoncs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243073, notice RABIN Baptiste, Alfred, Pierre, Marie par Annie Pennetier, version mise en ligne le 12 octobre 2021, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 496620 (nc) ; GR 19 P 44/12.— Étienne Gasche, Saffré, 28 juin 1944 : la mémoire des maquisards, 2012.— MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément