CORDIER Louis, Joseph

Par Robert Estier

Né le 20 novembre 1889 à Mâcon (Saône-et-Loire), mort le 13 octobre 1936 à Roanne (Loire) ; socialiste puis communiste de la Loire.

Cheminot d’abord membre du Parti SFIO avant 1914, Louis Cordier adhéra après 1920 à la section SFIC de Roanne, et fut révoqué pour sa participation à la grève de mai 1920. Il était camelot en 1932. Candidat à Tarare (Rhône) comme tête de liste du PC, dans une élection municipale complémentaire, il revint à Roanne en 1926, et se présenta comme candidat communiste aux élections au conseil d’arrondissement du canton de Roanne, le 14 octobre 1928 et il obtint face au SFIO Jouhannet, élu, 525 voix. Il fut secrétaire de l’ULU de 1928 à 1929 et était, en 1932, secrétaire de la cellule de la ville de Roanne dont P. Champale était trésorier. Il fut jusqu’à sa mort en 1936 un des membres les plus actifs du rayon communiste de Roanne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2518, notice CORDIER Louis, Joseph par Robert Estier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2012.

Par Robert Estier

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 4 M 123. — Bibl. Mun. Roanne F7. — Le Cri du Peuple, 20 octobre 1928 et 19 décembre 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément