BERNON Émile [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né en 1882 ; zingueur ; anarchiste et antimilitariste.

En 1904-1907, Émile Bernon était membre de la section lyonnaise de l’Association internationale antimilitariste (AIA).

En juillet 1907, il cosigna le manifeste « Bravo ! L’armée antimilitariste ! » qui glorifiait la mutinerie des soldats du 17e régiment d’infanterie à Béziers. Le 29 novembre, il comparut devant les assises du Rhône et fut acquitté, avec l’ensemble des inculpés (voir Albert Bécirard).

En 1911-1912, il était membre de l’antenne lyonnaise du Comité de défense sociale, et prit part à la campagne en faveur d’Émile Rousset.

Les 1er et 2 novembre 1913, il présida le congrès régional, tenu à Lyon, qui constitua la fédération anarchiste du Sud-Est, dont la moitié des groupes étaient affiliés à la FCAR (voir Henri Toti).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252031, notice BERNON Émile [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 4 novembre 2022, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : La Presse, 30 novembre et 1er décembre 1907. — L’Express du Midi, 1er décembre 1907. — Le Libertaire, 8 décembre 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément