COUDEREAU

Mort le 13 mai 1872 à l’hôpital de Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines) ; cheminot ; communard.

Employé au chemin de fer de Lyon à Paris, Coudereau s’occupa, pendant le 1er Siège et la Commune de Paris, de la cantine du 162e bataillon de la Garde nationale - voir Joséphine Coudereau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2576, notice COUDEREAU, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 27 février 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément