LOMBARD Charles [LOMBARD Louis, Honoré, dit Charles]

Par Jean Risacher

Né vers 1817, à Vitry-sur-Seine, ciseleur, demeurant rue des Gravilliers, 12, cour de Rome (VIe arr., maintenant IIIe), il fut inculpé de participation aux journées insurrectionnelles de mai 1839, mais ne fut arrêté qu’après Auguste Blanqui*, écroué le 7 novembre 1839 à La Force. Il comparut devant la Cour des pairs, au procès de la deuxième catégorie des accusés, avec notamment Blanqui, du 13 au 31 janvier 1840. Il fut condamné à 5 ans de détention et à la surveillance perpétuelle. Il fut incarcéré à Doullens dans la nuit du 3 au 4 février 1840 et fut rapidement jugé comme un « minus » : « il est sans tenue, sans éducation, sans opinions, c’est un ouvrier. Enfant par caractère, entraîné dans l’émeute, et croyant avoir pris par ce moyen une certaine consistance, il n’est pas méchant et je crois qu’il aurait beaucoup de peine à concevoir ce que c’est qu’un parti » (19 mai 1840). Il tenta de se suicider le 14 juin et fut sauvé de justesse par ses codétenus Auguste Bouvrand* et Pierre, Joseph Lehéricy*, le 11 juillet il obtint des rations supplémentaires. Nouvelle tentative de suicide le 29 juillet, mais, du fait de l’antécédent, Lombard faisait quand même l’objet de surveillance et il semble que ce fut davantage une manœuvre. Il fit l’objet d’une demande en grâce le 5 septembre et d’une pétition de ses codétenus pour un transfert le 10 octobre 1840. Cette pétition ne fut pas considérée comme désintéressée et la demande fut rejetée le 10 novembre. Cet aspect, apparemment mineur n’est cependant pas sans intérêt. En général, les détenus qui demandaient leur grâce étaient plutôt rejetés pas les autres. Or, il semble que Lombard ait été soutenu pas ses codétenus, notamment Benjamin Flotte, Denis Levayer et Philippe Thomas et qu’il se soit créé une solidarité. Dans les différentes notices, nous avons noté la position de chacun. Nous ne connaissons pas la suite...

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article34116, notice LOMBARD Charles [LOMBARD Louis, Honoré, dit Charles] par Jean Risacher , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 17 juin 2019.

Par Jean Risacher

SOURCES : Arch. Dép. Paris (Seine), registres d’écrou, DY/4 48-6024. — Arch. Dép. Somme, Yb 15. — Cour des pairs. Procès politiques, 1835-1848, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1984 CC 725 ; 729 n° 474.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément